Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Nématode des tiges et bulbes Ditylenchus dipsaci

Zone biogéographique d'intérêt
Description Le nématode des tiges est également nommé Anguillule des céréales et des bulbes ou Anguillule des tiges. Il constitue l’un des principaux nématodes nuisibles aux cultures à travers le monde. il peut ainsi peut s'attaquer à plus de 1 200 plantes cultivées et sauvages. Ditylenchus dipsaci se décline en une vingtaine de races biologiques qui sont indistinguables morphologiquement, mais qui possèdent chacune leur gamme d'hôtes.
Les principales cultures attaquées sont des graminées (avoine, seigle, maïs) ; des liliacées (oignon, ail, poireau) ; des légumineuses luzerne, haricot, pois, trèfle) ; des solanacées (pomme de terre, tabac) ; des crucifères (chou, navet, moutarde) ; des moracées (chanvre, houblon), etc.
Les nématodes des tiges présentent un aspect vermiforme à tous leurs stades de développement. Les adultes mesurent 0,9 à 1,8 mm de long. 1
Ils apparaissent sans tête bien définie et leur queue est conique et pointue. et sont entourés d’une cuticule assez résistante.
Cycle Biologique Le nématode des tiges pénètre dans le parenchyme dans lequel il se multiplie. Il hiverne tous les stades dans l'appareil végétatif des plantes.
La reproduction est sexuée : chaque femelle fécondée peut pondre plusieurs centaines d’œufs.
Après éclosion, 4 stades larvaires se succèdent avant le stade adulte. Pour une température de 17 °, la totalité du cycle s’effectue en 3 semaines. Lorsqu’ils sont contaminés, les tissus de la plante se nécrosent et libèrent des nématodes qui migrent dans la couche superficielle du sol vers d’autres plantes. L’humidité du sol ou le ruissellement d’eau facilite leur déplacement, et donc les infestations secondaires.
Lorsque la plante se dessèche, les nématodes peuvent entrer en état de vie ralentie. Le stade préadulte est bien adapté à cet état qui peut persister plusieurs années. Lorsque les conditions redeviennent favorables, le nématode se réhydrate et il peut reprendre son activité.
Il peut être disséminé via les semences, le sol ou des éléments végétaux.
Les foyers peuvent ainsi se disséminer selon les pentes de la parcelle (via les circulations d’eau) ou selon le passage des machines (matériel de récolte par exemple).
3
Conditions d'activités optimales Humidité et températures douces
Fait des dégâts sur Ce ravageur peut être à l'origine de dégâts sur 3 culture(s).
Cliquez ici pour afficher le détail.
Est régulé par Afficher ses 1 ennemis naturels connus.
Plantes hôtes Afficher les 1 plantes hôtes connues pour attirer cet agent biologique.
Pratiques Agricoles Afficher les 1 pratiques agricoles ayant un impact sur cette espèce.



Références

1 Inra, http:// www7.inra.fr/[...]
2 Ecole Nationale d'Agriculture de Meknès ». link=
3 Ennemis et maladies des prairies, Editions Inra, Paris pp. 198, Raynal, G, 1989

Partagez vos expériences !