Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Les coccinelles, de l'écologie à la protection des plantes

Date de publication 23/11/2017

Évènement / Agenda

Tous !
Le 14/12/2017 de 14h00 à 15h00
Salle des séminaires FR AIB

Votre inscription a bien été enregistrée

Nous reprendrons contact avec vous ultérieurement pour la logistique de la journée.


Exposé de Jean-Louis Hemptinne, dans le cadre du Cycle Jeudi Sciences destiné à tous les publics.

Qu’évoquent généralement les coccinelles pour vous ? Espérons que ce ne soit pas une voiture équipée d’un logiciel tricheur ! Mais plutôt un coléoptère globuleux, aux couleurs vives qui se nourrit de pucerons. Les coccinelles sont effectivement, pour leur grande majorité, des prédateurs de pucerons ou de cochenilles. Ce régime alimentaire fait qu’on pense souvent aux coccinelles comme des agents de lutte biologique capables de protéger les plantes. Il s’agit bien sûr d’une vision anthropocentrique.

Dans une deuxième partie de la conférence, on tentera de se mettre dans la peau d’une coccinelle et de voir le monde à travers les contraintes quotidiennes de celle-ci : se déplacer sur une plante, chasser des proies, faire face à d’autres consommateurs de pucerons … Cet exercice nous entraînera aux confins de l’écologie comportementale et évolutive.

La vision « coccinello-centrée » est-elle compatible avec la vision anthropocentrique ? Cette question, sans doute pertinente alors que la notion de service écosystémique est entrée dans le langage courant, sera au centre de la troisième partie de l’exposé.

Partagez vos expériences !