Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Mineuse sud-américaine Liriomyza huidobrensis

Zone biogéographique d'intérêt

En savoir plus

Description


Les adultes sont de petits insectes jaunes et noirs, ne mesurant que quelques millimètres. Pour se nourrir et pour pondre, la femelle adulte perfore la face supérieure de la feuille avec sa tarière. Les piqûres de ponte sont ovales et difficiles à distinguer des piqûres nutritionnelles.

Cycle Biologique


On retrouve de 3 à 4 générations dans l'année. Le cycle complet se réalise en 3 semaines environ.



HIVER : L. Huidobrensis hiverne sous forme de pupe, mais avec une perte de 90% dû au froid.



PRINTEMPS - ETE : Cette mouche se rencontre à partir de février en serre chauffée puis, lorsque la température est plus élevée, en plein champ jusqu'aux premiers grands froids.

L'adulte se déplace peu. Pour se nourrir, la femelle perfore l'épiderme de la feuille avec son ovipositeur puis suce le liquide qui s'en écoule ; le mâle profite des piqûres faites par les femelles. La femelle introduit ses oeufs isolément dans le parenchyme des feuilles.


Le développement embryonnaire dure 4 à 6 jours en conditions optimales. La larve vit en mineuse dans la feuille. La durée du développement larvaire est de 5 à 6 jours ; au terme de celui-ci, la larve quitte la feuille pour se transformer en pupe. La pupe, selon la plante hôte et les conditions de l'environnement, peut se trouver sur la feuille, partiellement sortie de la mine, accrochée au support végétal ou encore sur le sol. La durée de la nymphose est de 7 à 14 jours. 1

Conditions d'activités optimales Zones semi-arides et tempérées comme celles sous climat Méditerranéen. La forte humidité et forte irrigation augmente la densité de mineuse. Facteurs pédoclimatiques favorisant

Il semble que cette espèce soit légèrement plus résistante au froid que la mouche mineuse serpentine américaine. Les pupes sont capables d’hiverner dans les serres vides, pendant au moins neuf semaines. En Europe, la plupart des pupes en diapause ne survivent pas (environ 90 % de mortalité). Seule une proportion minime parvient à survivre.




Références

1 http://ephytia.inra.fr/[...]



Galerie

Partagez vos expériences !