Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Foreur de gousse ou Noctuelle de la tomate Helicoverpa armigera

Zone biogéographique d'intérêt
Description


Autre nom: Heliothis armigera. L'adulte est un papillon de 32 à 38 mm avec des antennes filiformes et des yeux verts foncés. Les mâles sont gris-vert-fauve alors que les femelles sont brun-orangé. Les œufs sont blanc-nacré puis virent au brun avant l'éclosion. Ils mesurent 0,5 mm. Les larves possèdent 6 stemmates de chaque côté de la tête et 3 paires de pattes thoraciques. Elles sont d'abord grises, puis jaunâtres et enfin brunes. La chrysalide brun-verdâtre se trouve dans le sol et mesure 15 à 20 mm. 1

Cycle Biologique


Le cycle complet se fait entre 28 et 40 jours. L'activité des adultes est essentiellement nocturne. Ils sortent entre mai et octobre et vivent en moyenne une vingtaine de jours. En France, une femelle pond en moyenne 700 œufs (entre 300 et 1800 par mois) qui incubent entre 7 à 14 jours. Le cycle se compose de 6 stades larvaires et d'une diapause de mi-septembre à mai, si les températures sont trop basses. La chenille ne devient active que 4 heures après l'éclosion et c'est à partir du 3ème stade que larve devient cannibale. Après le développement larvaire (18 jours au total), la chenille s'enterre à 5 cm de profondeur dans le sol pour effectuer sa nymphose, qui durera près de 17 jours. 2

Conditions d'activités optimales

Températures pas trop basses. La température optimale pour un cycle continu sans diapause est de 25°C. En expérimentation, des températures de 18-20°C entrainent une interruption du développent pendant 300 jours.

Facteurs pédoclimatiques favorisant


S'adapte bien aux conditions climatiques française. En expérimentation, des températures de 18-20°C entrainent une interruption du développent pendant 300 jours. 3

Est régulé par Afficher ses 3 ennemis naturels connus.



Références

1 Helicoverpa armigera (Hübner, 1808) (Lepidoptera, noctuidae, Heliothinae) 51pp., Nibouche S, 1999., https://books.google.fr/[...]
2 Cycle évolutif de Helicoverpa armigera (Hübner, 1808) (Lepidoptera, Noctuidae) dans l'Ouest du Burkina Faso: biologie, écologie et variabilité géographique des populations. Thèse de doctorat ENSA Montpellier, 152 pp., Nibouche S. 1994., http://agritrop.cirad.fr/[...]
3 Distribution and economie importance of Heliothis spp. (Lep.:Noctuidae) and their natural enemies and host plants in Western Europe. Proceeding of the workshop on the biological control on Heliothis: Increasing the effectivness of naturl ennemies. pp311-327., Meierrose t al., 1989.



Galerie

Partagez vos expériences !