Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Thrips californien Frankliniella occidentalis

Zone biogéographique d'intérêt
Description


Cette espèce est originaire de la côte ouest de l’Amérique du Nord, mais s’est répandue pratiquement dans le monde entier grâce au commerce international intensif des plantes ornementales. 



Adulte : Le mâle mesure 0,9 à 1,1 mm de long alors que la femelle fait de 1,3 à 1,4 mm.



Ses antennes possèdent 8 articles. Leur couleur est variable, du jaune-rougeâtre au marron-brun.



Oeuf : ils mesurent 0,2 mm de long, sont de couleur blanche perle, plus ou moins réniforme selon son degré d'évolution.



Larve : son corps est jaunâtre avec des yeux rougeâtres pour tous les stades de développement.

Cycle Biologique


Le cycle complet dure de 15 jours (à 25°C) ) à 40 jours (à 15°C) et comprend 6 stades de développement.



La reproduction est parthénogénétique donc les mâles sont en général peu nombreux. La femelle peut pondre jusqu'à 40 oeufs en une vie. Elle les enfonce un par un dans le végétal. Les deux premiers stades de larves s'alimentent et sont très mobiles. En fin du 2ème stade, la larve gagne le sol et ne se nourrit plus. les deux stades passés dans cet état là sont appelés "prénymphe" ( qui dure 2 jours) et "nymphe".



Grâce à l’absence de diapause dans son cycle biologique, cette espèce est capable de s’installer dans les cultures très tôt en saison. Ce n’était pas le cas de ses ennemis naturels, alors disponibles, qui, eux, entraient en diapause et n’étaient donc pas capables de s’attaquer aux thrips assez tôt pour assurer un bon contrôle. Le thrips californien se rencontre sur une grande diversité de plantes, dont de nombreuses espèces légumières et ornementales sous serre et sur les mauvaises herbes.1 



le thrips californien se nymphose en général dans le sol, bien que des nymphes puissent être observées sur les feuilles, dans les fleurs ou d’autres endroits protégés.2



La reproduction de F. occidentalis peut être sexuée comme asexuée.3



 



 

Conditions d'activités optimales

Le développement des thrips est le plus rapide à 30 °C, alors qu’il cesse au-dessus de 35 °C et au-dessous de 10 °C et qu’il prend environ deux fois plus de temps à 18 °C qu’à 25 °C.

Frankliniella occidentalis reste actif tant que la température de la serre reste suffisamment élevée. Dans les serres qui ne sont pas chauffées l’hiver, ou maintenues seulement en hors gel, les larves et les adultes se réfugient dans des endroits protégés afin d’y passer la période la plus froide. Pendant ce temps-là, son développement cesse pratiquement. Lorsque la température augmente, F. occidentalis redevient actif et peut occasionner des dégâts, tôt dans la nouvelle saison. On ne sait pas encore exactement s’il est capable d’hiverner à l’extérieur et, si c’est le cas, de quelle manière il le fait.




Références

1 http://ephytia.inra.fr/[...]
2 http://ephytia.inra.fr/[...]
3 http://www7.inra.fr/[...]

Partagez vos expériences !