Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Guêpe de l'amande Eurytoma amygdali

Zone biogéographique d'intérêt
Description Observé en France depuis 1981, ce ravageur est présent dans presque toutes les zones de production sauf Corse et Pyrénées Orientales. L’adulte est un insecte hyménoptère appartenant à la famille des Eurytomidae et il est de couleur noire foncée. Les femelles adultes mesurent de 7 à 8 mm alors que les mâles font de 4 à 6 mm. La larve, de petite taille, est de couleur blanche farineuse et conique aux extrémités. 1
Cycle Biologique Ce ravageur n’a qu’un cycle par an, il hiberne à l’état de larve en diapause dans les fruits momifiés. La nymphose intervient de février à mars. Les adultes commencent à sortir en creusant un trou dans la coque de 1 à 2 mm de diamètre de début avril à fin mai (selon régions). Après accouplement, la femelle pond à l’intérieur de l’amande. L’oviscapte (organe de ponte, appelé aussi ovipositeur ou tarière) perce la gove (peau verte autour de l’amande coque) et la coque encore tendre. Il peut y avoir 4 à 5 œufs dans la même amande mais généralement seulement une larve se développe. Quand la femelle pond sur le fruit, on peut observer une exsudation de gomme translucide. Certaines années, les pontes peuvent provoquer des chutes physiologiques prématurées des fruits. Les larves consomment l’amande et se développent en 5 à 6 semaines. En juin-juillet elles arrêtent leur développement et entre en diapause. 1
Fait des dégâts sur Ce ravageur peut être à l'origine de dégâts sur 1 culture(s).
Cliquez ici pour afficher le détail.
Pratiques Agricoles Afficher les 1 pratiques agricoles ayant un impact sur cette espèce.



Références

1 Ravageurs et stratégies : Guêpe de l'amande., Sud Arbo, 2015.

Partagez vos expériences !