Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Cochenille lécanine du Cornouiller Parthenolecanium corni

Zone biogéographique d'intérêt
Description


P. corni est une cochenille globuleuse qui mesure de 4 à 6 mm de long, 4 mm de large, brun acajou, luisante, sans carène médiane marquée avec rugosités marginales prononcées. Elle est polyphage et s’attaque au Prunier, au Cerisier, à l’Abricotier, au Noyer, au Noisetier et au Cornouiller (Cornus). Les jeunes larves se déplacent rapidement à la surface des plantes et peuvent être transportées par le vent à de grandes distances. Elles se fixent à la face inférieure des feuilles, principalement le long des nervures ainsi que sur les tiges. 1

Cycle Biologique


Elle migre vers les jeunes branches et pousses après hivernation. Quand elles sont adultes, les femelles forment un bouclier avec leur corps pour protéger les œufs qui seront expulsés pendant plusieurs jours entre fin mai et juillet. Les larves apparaissent entre juin et août et se dispersent sur la végétation. Elles se fixent sur les jeunes branches, les pousses et les jeunes feuilles pour se nourrir puis migrent après la 2ème mue vers les racines, les branches et le tronc pour hiverner. 2



Dans les zones tempérées, elle ne complète qu'une génération par an.3

Facteurs pédoclimatiques favorisant
Fait des dégâts sur Ce ravageur peut être à l'origine de dégâts sur 1 culture(s).
Cliquez ici pour afficher le détail.
Est régulé par Afficher ses 2 ennemis naturels connus.



Références

1 Données scientifiques et techniques. Programme national Noix. Ctifl., Lheureux F, 2014.
2 La cochenille lécanine du Cornouiller : un ravageur secondaire ? Dans L’Echo du Noyer, n°7, pp. 2-3., Pages G, 2011.
3 http://ephytia.inra.fr/[...]

Partagez vos expériences !