Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Acarien rouge Panonychus ulmi

Zone biogéographique d'intérêt
Description Les femelles mesurent de 0,4 à 0,7 mm (visibles à l’œil nu) et ont un corps ovoïde. Elles sont de couleur rouge grenat d’où leur nom, avec de fortes soies dorsales blanches. Les mâles sont plus petits, de couleur orange et sont aussi plus actifs que les femelles. Ils ont un corps fusiforme.
L’œuf est de couleur rouge foncé en hiver et plus pâle en été, il mesure 0,13 mm de diamètre. La larve elle aussi est rouge. 1 2 3

Ils ont 3 paires de pattes au stade larvaire et 4 au stade adulte. 4
Cycle Biologique Il y a 3 stades larvaires actifs qui alternent avec 3 stades de repos (chez les tétranyques). 4

La femelle pond des œufs à partir d'avril jusqu'à l'hiver. Les œufs de printemps sont déposés sur les feuilles et ceux d'hiver au niveau des bourgeons. Il y a trois stades larvaires. L'acarien passe l'hiver sous la forme d’œufs déposés près des bourgeons, principalement sur les rameaux de 2 ans. 2 4 5
Les œufs commencent à éclore à la floraison des pommiers.

Le cycle se réalise en 10 jours (à 25°C) pour passer de l'oeuf à l'adulte. 4
Conditions d'activités optimales Température comprise entre 23 et 25°C et une humidité de 50 à 70%.
Fait des dégâts sur Ce ravageur peut être à l'origine de dégâts sur 2 culture(s).
Cliquez ici pour afficher le détail.
Est régulé par Afficher ses 2 ennemis naturels connus.



Références

1 http://www7.inra.fr/[...]
2 Fiche technique: L'acarien rouge., Dreyfus J & Roussel M, 2007., http://draaf.haute-normandie.agriculture.gouv.fr/[...]
3 La faune auxiliaire des vignobles de France. Editions France Agricole. 422pp., Ouvrage collectif sous la direction de Gilles Sentenac, 2011., http://lagalerieverte.com/[...]
4 Biodiversité et régulation des ravageurs en arboriculture fruitière. Édition CTIFL. 472 pp., Ricard JM, Garcin A, Jay M & Mandrin JF, 2012., http://www.ctifl.fr/[...]
5 http://ephytia.inra.fr/[...]

Partagez vos expériences !