Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Production intégrée

Production intégrée 1  2

La directive de l'Organisation Internationale sur la Lutte Biologique se base sur 5 objectifs et 11 principes dont 2 portent sur la gestion des bioagresseurs :

- Diversité biologique et Paysage :

* Les infrastructures agroécologiques

  • Elles doivent représenter au moins 5% de la SAU totale de l'exploitation et être conduite sans intrants phytosanitaires ni engrais. - Les surfaces d'éléments linéaires (e.g. bandes fleuries, haies, fossés, murets en pierres) et non linéaires (groupes d'arbres, mares...) présents ou à prévoir sur l'exploitation devront être combinés de manière à avoir une continuité spatiale et temporelle, pré-requis à l'enrichissement de la diversité faunistique et au maintien de la diversité paysagère.

* La taille des parcelles

  • La largeur d'une parcelle doit être considérée comme un paramètre important de la biodiversité fonctionnelle, pour fournir des réservoirs écologiques et assurer la connectivité avec les infrastructures agroécologiques adjacentes.

* Les zones tampons

  • Entre les zones cultivées et celles hors cultures sensibles (zones irriguées, IAE, routes fréquemment empruntées), doivent respecter les dispositions légales. Dans le cas où aucune réglementation existe, ces zones doivent au moins respecter une largeur de 3 m.

- Protection Intégrée :

* Prophylaxie

  • Méthodes de protection indirectes (choix de variétés, rotation des cultures, date et densité de semis, préservation des ennemis naturels importants, utilisation et valorisation des IAE pour renforcer le contrôle biologique par conservation des principaux ravageurs par leurs antagonistes).
  • Chaque organisation régionale "Integrated Production" de l'IOBC doit établir pour chaque culture :
  1. Une liste restrictive des principaux bioagresseurs dommageables pour la culture (ravageurs, maladies et plantes adventices)
  2. Une liste des principaux antagonistes endémiques, avec une information sur l'importance par culture. La préservation et l'augmentation d'au moins 2 antagonistes doivent être mentionnées comme un objectif à atteindre.
  3. Une liste des méthodes de protection préventive et directe (sélectif) : liste "verte"
  4. Une liste des pesticides à utiliser avec restriction : "liste jaune"

* Analyse du risque et épidémiosurveillance

  • Bulletin de Santé du Végétal qui combine par filière des données de suivis sur le terrain, en laboratoire et issues de modèle pour construire l'analyse de risque chaque semaine.

* Méthodes de protection directes 

  • Les moyens biologiques, biotechnologiques et physiques doivent être préférées aux moyens chimiques si ils suffisent à maîtriser les populations de ravageurs.
  • Dans le cas contraire, ils doivent pour être utilisés remplir les conditions de base des Bonnes Pratiques Agricoles. Le produit appliqué doit être approprié à la cible, comme mentionné sur l'étiquette, tout en ayant connaissance de la dose homologuée, du nombre maximum de traitement sur la saison, des intervalles de traitement et des délais avant récolte.

 

Retour vers les Concepts Mobilisés             Suivant vers L'Agroécologie




Références

1 Ecological Infrastructures - Ideabook on Functional Biodiversity at the Farm Level. 220 p., Boller FE, Häni F & Peohling H-M, 2004.
2 Integrated Production Principles & Technical Guidelines (in English, French, German). Bulletin IOBC/WPRS 16., IOBC/WPRS, 1993. El Titi A, Boller EF & Gendrier JP (Eds).

Partagez vos expériences !