Bonjour et bienvenue sur www.herbea.org. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, et à des fins de suivi de fréquentation, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique de cookies.

Pomme de terre Solanum tuberosum

Zone biogéographique d'intérêt
Filtres

Type d'interactions

Type de strates

Type de récompenses florales

Ecologie

Description


La pomme de terre est une plante herbacée de la famille des Solanacées (même famille botanique que la tomate).

La partie aérienne, composée des tiges et des feuilles, peut atteindre jusqu’à 1 mètre de hauteur. C'est une plante rustique, sensible au gel (le feuillage est détruit à -2°C), et préfère donc les climats océaniques (par exemple, Bretagne). Ses besoins en eau sont faibles en début de cycle mais deviennent très importants au moment de la croissance foliaire et de la tubérisation.



Cette plante apprécie les sols légers à mi-lourds, profonds. Il faut compter au moin quatre ans de rotation entre deux culture de Solanacées, et plus s'il y a un risque d'infestation par les nématodes. la pomme de terre vient souvent en tête de rotation. C'est un excellent précédent du fait de l'amélioration de la structure du sol. L'idéal est d'installer un engrais vert ou culture dérobée après la récolte (seigle, ray-grass italien) mais pas de légumineuses pures. Car cette culture permet alors de fixer les reliquats azotés dans le sol avant l'implantation des espèces potagères de printemps.1

 

Biologie

Le cycle de la pomme de terre commence par la pomme de terre de primeur, qui occupe les étals d’avril à la mi-août. Ensuite, en septembre, c’est la pomme de terre dite « de conservation » qui est récoltée. Cette pomme de terre, mise en stockage, pourra approvisionner les magasins tout le reste de l’année.

HIVER : à la fin de l'hiver, l'agriculteur prépare le sol si nécessaire avant la plantation.

PRINTEMPS : Une fois les gelées terminées et le sol réchauffé, les plants de pomme de terre sont déposés dans les sillons de la terre. En même temps que la plantation, ou quelques jours après, l’agriculteur remonte la terre autour des plants : c’est le « buttage ». Les futures pommes de terre se formeront ainsi à l’abri de la lumière.

ETE : Dans les semaines qui suivent, la partie aérienne de la plante se développe (tiges, feuilles puis fleurs), tandis que de nouveaux tubercules se forment sous terre. Chaque plant produit entre 10 et 20 tubercules. A la fin de l’été, les tiges et les feuilles sont coupées : le « défanage » permet aux tubercules de finir de mûrir. Ils ne grossiront plus mais fabriqueront leur peau. Trois semaines après, la récolte peut commencer.

AUTOMNE : Les pommes de terre de primeur sont les premières pommes de terre à être récoltées au printemps, avant leur arrivée à maturité. De ce fait, elles ont une peau fine, souvent peleuse, une chair fondante et un goût légèrement sucré. Elles se consomment d’avril jusqu’à mi-août.

Les pommes de terre de conservation quant à elles, se récoltent à pleine maturité, en septembre / octobre. Les tubercules ont alors atteint un calibre suffisant, et sont arrivés à maturité. La récolte se fait à l’aide d’une machine appelée « arracheuse », qui soulève ensemble la terre et les pommes de terre. Cela permet de ne pas abîmer les tubercules. Cette même machine sépare ensuite les pommes de terre de la terre, et les dépose dans une remorque.




Références

1 http://



Galerie

Lien flore sauvage et culture

Partagez vos expériences !

L'univers Solagro